L'as de la tronçonneuse et la sourde-muette.


Contexte:

Aucune réponse d'Isabelle Autissier et du WWF-France concernant le massacre environnemental du projet éolien que nous combattons. L'écologie sélective du WWF n'est donc pas une légende. Bravo.

Le 9 septembre 2013


Madame la Présidente.

Nous revenons vers vous en l’absence de réponse de votre part concernant notre courrier en date du 20 juin 2013 dans lequel nous vous sollicitions pour appuyer notre opposition à un projet éolien industriel dont l’impact sur l’avifaune et les chiroptères vivant dans ce secteur situé dans le Parc Naturel Régional de l’Avesnois (PNRA) sera majeur. Il nous semblait que le WWF, reconnu comme ardent défenseur de la biodiversité, pouvait contribuer à sauver ce qui peut encore l’être localement.

 

Silence total de votre part depuis deux mois.

Nous vous rappelions que tous les arguments utilisés par le WWF pour dénoncer les mécanismes portant atteinte à la biodiversité pouvaient être appliqués mot pour mot à ce projet qualifié d’écologique.

Dernier épisode en date, le saccage évité de justesse du col du Bonhomme par un projet éolien mettant en péril, entre autre le Grand Tétras, n’a généré aucune réaction des ONG environnementales comme la vôtre et d’autres ayant pignon sur rue (France Nature Environnement, Greenpeace, Fondation Nicolas Hulot…).

Seriez-vous gênée par le fait que ce projet était défendu bec et ongle par un élu Vert, Mr Stoll, membre du parti EE-LV et conseiller général, qui a traité les opposants au projet de «connards et de malfaisants» tout en menaçant d’aller tronçonner lui-même les 2,8 hectares de forêt nécessaires à l’implantation des machines1. A ce compte-là, n’importe quel demeuré peu s’auto-proclamer écologiste.

En attendant, la biodiversité du Nord-pas de Calais, nettement moins sexy que le Panda chinois ou l’ours polaire dérivant sur un glaçon, peut bien passer à la trappe avec la complicité des écologistes technocrates de la DDTM et de la DREAL du département du Nord. Ne parlons pas des élus Verts du Conseil général et Régional, ni des membres de Nord-Nature-Environnement et encore moins du président du PNRA. Comme c’est pour sauver la planète, nous sommes priés de croire que les éoliennes vont participer à notre salut. Votre ami, Mr Stoll, ne s’y est pas trompé  car il menace de porter plainte contre les opposants à SON projet pour «mise en danger de la planète», rien de moins. Le ministère de l’agriculture sera lui mis en demeure de respecter les accords de Kyoto, le même Mr Stoll y veillera. Avec de tels élus, personne n’est pressé de voir EE-LV dépasser les 3% de votes à la prochaine présidentielle !

Votre silence assourdissant amène quelques interrogations:

  • Cautionnez-vous les mensonges de la filière éolienne2 et si oui pourquoi?
  • Pratiquez-vous une écologie sélective et si oui, pourquoi ?
  • Quel rôle vous est attribué au sein du WWF ? celui d’un simple produit d’appel ou pire, mais loin de nous cette idée, le simple statut de potiche ?

Il faut bien entendu nous pardonner ce ton direct, mais la sélection idéologique des causes à défendre commence à énerver beaucoup de monde et finira bien par se savoir. Nous y veillerons.

Nous sommes toujours prêts à lire vos commentaires.

Veuillez recevoir, Madame la Présidentes nos sentiments les plus cordiaux.


 Thierry Levent.
Président de l’Association Houdain Environnement.


Alain Bouilliez.

Président de l’Association Nord Maubeuge Environnement.


2.http://www.economiematin.fr/les-experts/item/5121-energies-ecologiques-propres-argent-scandale